Tout d’abord, vous devez vous demander ce que vous voulez réellement mesurer. Est-ce juste un signal de tension continue ou une tension alternative sinusoïdale. Pour les tâches simples, un multimètre est approprié. Sinon, vous pouvez trouver plus d’informations sur le bon choix de la mesure de la tension ici. Si la tension alternative n’est pas sinusoïdale, il doit s’agir d’un oscilloscope dans tous les cas. Comment travailler avec un oscilloscope ? Vous devez d’abord connecter correctement le dispositif de test et configurer correctement l’oscilloscope (dans la section Unités fonctionnelles, vous trouverez une description des différents contrôles). Ensuite, vous définissez la base de temps et l’amplitude du signal. Dans le cas ci-dessus d’une oscillation sinusoïdale, par exemple, ce sont 100 ms / boîte et 10 mV d’amplitude de signal par boîte. L’onde sinusoïdale ci-dessus a une amplitude de deux boîtes et demie. Il en résulte une amplitude de signal de 2,5 * 10mV = 25 mV. La période d’oscillation est de 3 cases, c’est-à-dire du maximum au maximum dans ce cas 3*100ms=300ms. Cela correspond à une fréquence de f=1/300ms=3,33 Hz.

OscilloscopeChaque oscilloscope possède un “déclencheur”, qui détermine la façon dont le signal est affiché à l’écran. Un déclencheur est en fait un composant qui déclenche une opération de commutation. Dans le cas des oscilloscopes, le déclencheur synchronise l’affichage avec l’écran. L’exemple ci-dessus montre deux paramètres de déclenchement avec des réglages légèrement différents. Dans l’image de gauche, le niveau de déclenchement (flèche verte) se trouve dans la troisième dernière case. Le signal en dents de scie s’élève de cette position de trois cases et retombe à zéro après 300 ms. Si vous augmentez maintenant le niveau de déclenchement d’une case, le signal apparaît comme dans l’image de droite. Le niveau de déclenchement définit le moment où le signal est capté et affiché à l’écran. L’augmentation du niveau de déclenchement par rapport à l’image de gauche décale l’affichage vers la gauche. La chute du signal en dents de scie à zéro est maintenant affichée après 200 ms. Le déclenchement de l’oscilloscope numerique n’affecte que l’affichage du signal. Dans l’exemple ci-dessus, le signal en dents de scie a toujours une amplitude de 30 mV et une période de 300 ms, de sorte que le signal de mesure reste le même quel que soit le réglage du déclencheur. Les oscilloscopes disposent généralement de nombreuses possibilités de réglage du déclencheur. En plus du niveau, la pente peut également être sélectionnée, elle peut être déclenchée par des signaux externes, des mesures ponctuelles peuvent être effectuées ou des mesures continues peuvent être effectuées.

Acheter un oscilloscope

À quoi faut-il donc veiller lorsque l’on veut acheter un appareil ? Tout d’abord, vous devez réfléchir à la largeur de bande dont vous avez besoin. La largeur de bande doit être au moins deux fois plus élevée que la fréquence maximale à mesurer. Ici, il faut considérer que les signaux en ondes carrées contiennent également des multiples de la fréquence de base, là, la largeur de bande devrait être au moins un facteur 10 au-dessus de la fréquence de base des ondes carrées à mesurer. Un autre critère important est le nombre de chaînes. Le minimum est de deux canaux, bien que dans certains cas, cela puisse être très serré. Les oscilloscopes à quatre canaux sont maintenant très courants. Si le budget est très serré, peut-être qu’un oscilloscope analogique fera l’affaire. Vous trouverez plus d’informations sur cette sous-page.